Coordination doctorale de Saint-Étienne

Accueil | Visiteur | Connexion

« Retour

Détails de Enquêter les territoires ruraux #1RESSOURCE(S)

Enquêter les territoires ruraux #1RESSOURCE(S)

Intervenant(s)

Jean-luc BAYARD jean-luc.bayard@st-etienne.archi.fr

Responsable de la formation : Mr Jean-luc BAYARD

Intervenants :
LAFFONT Georges-Henry, MCF - géographe et urbaniste - ENSASE / EVS - georges-henry.laffont@st-etienne.archi.fr
BONNET Frédéric, Professeur - architecte - ENSASE- frederic.bonnet@st-etienne.archi.fr
BENIER Guillaume, MCF - architecte - ENSASE - guillaume.benier@st-etienne.archi.fr
BARNEY Oscar, doctorant - architecte - ENSASE/CIEREC - oscar.barnay@st-etienne.archi.fr

Objectifs

Deux objectifs majeurs, propres à la formation de niveau doctoral sont portés par ce module :
• Acquérir des connaissances pluridisciplinaires centrées sur les enjeux du projet spatial dans les territoires ruraux par la mobilisation d'une équipe pluridisciplinaire et l'intervention d'acteurs non académiques;
• Construire des compétences propres à la recherche scientifique via la modalité spécifique de "résidence" et par le format de l'atelier. Celles-ci sont :
1) techniques (savoir collecter et mobiliser les connaissances sur le territoire) ;
2) stratégiques ( développer sa réflexivité et participer à la vie et de l’équipe in situ ainsi qu'à la dynamique du projet) ;
3) communicationnelle (savoir dialoguer, éocuter, échanger, réflechir avec les acteurs non académiques et les habitants).

Dans la formation doctorale, l’enquête est primordiale. Elle permet d’envisager les systèmes complexes issus du terrain. L’hypothèse portée par ce module doctoral est que la diversité et la complémentarité des modalités de réalisation de l’enquête permet d’appréhender de nouveaux enjeux, de produire et différemment de la connaissance, de la partager et de proposer des résultats innovants.
Ce module souhaite accompagner et encourager la prise de risque méthodologique par hybridation des méthodes proposées et par celles qui apparaitront comme pertinentes au fil de la formation.
Ainsi, il s'agira de proposer aux doctorant.e.s e de participer, par le croisement entre leurs propres connaissances et méthodes hérités de leurs disciplines à la démarche de projet, propre à l'architecture, à un renouvellement des savoirs pour :
• Relayer et faire se confronter la diversité des formes émergentes de recherches ;
• Approfondir collectivement et mettre en partage les croyances et convictions de l’engagement, les valeurs et principes défendus ;
• Questionner l’appareillage scientifique et technique des modes de productions des territoires.

En résidence, le module se déploiera autour du "projet", abordé ici en tant que moteur, espace et temps pour construire une connaissance partagée, définir des orientations et élaborer des actions pour traduire ces orientations sur un territoire. Le projet énonce des leviers de transformations de l’art d e faire territoire : la mobilisation des ressources territoriales ; l’articulation des échelles de tous ordres : le croisement des disciplines et des compétences ; la transversalité des approches; etc.

1 ) Le projet comme question et recherche : conditions de production de connaissances ; conditions de réflexivité, problématique en puissance
2 ) Le projet comme hypothèse : conditions de possibilités de débat entre les parties prenantes
3 ) Le projet comme morale provisoire et révolution permanente : conditions de réalisation et de réversibilité

Chaque membre de l'équipe, enseignants et doctorant.e.s participera à : l'élaboration de référentiels ; la confrontation de modes de raisonnement différents ; établir des lieux et des temps de dialogue durant la résidence avec les populations locales.

Ce module permettra d'aborder des questions qui accompagnent les doctorant.e.s tout au long de leurs formations respectives et dans le smétiers de la recherche auxquels ils et elles se destinent :

•Comment rendre compte de ce que l'on a enquêté ?
Le récit est mobilisé pour décrire chaque phase du projet

•Jusqu’où enquêter ?
La limite et l’entrelacement des échelles, ayant chacune leurs propres logiques, sont investiguées.

•Jusqu’à quand enquêter ?
L'articulation entre le temps court des injonctions sociétales, économiques, écologiques, et le temps long de l’ancrage territorial sera abordée.

•Avec qui enquêter ?
La production d'une connaissance partagée entre tous les acteurs du territoire sera privilégiée

Contenu

Regarder, analyser pour comprendre c’est déjà réfléchir à la transformation d’une situation. Observer c’est projet. « Arpenter les lieux est un acte fondateur pour le projet car seule cette démarche permet de faire l’expérience de l’espace, de le mesurer, d’en saisir l’atmosphère, de relever un appareillage de pierre ou la récurrence d’une forme construite » (Tachon, 2019). Observer et comprendre, constituent la première condition pour apprécier et lorsque qu’on a appris à apprécier un lieu, on le respecte. Dresser des relevés mettant en avant des lignes d’orientation, d’intensité, de rythme, de limite afin de traduire l’ambiance et le caractère d’un territoire et des lieux qui le composent
Identifier des singularités stables, structurantes parmi ces lignes. Repérer les traces majeures des activités humaines qui transforment et structurent le territoire. En un mot révéler les lignes « secrètes » d’un site, d’un paysage.
Au cours de la résidence, les doctorant.e.s, assistés par l'équipe pédagogique devront proposer et "tester" des outils de valorisation et de diffusion du travail de terrain (texte,images, ou tout autre moyen de représentation graphique, sonore, vidéo)

Une première journée d'enquête où, avec l'ensemble de l'équipe pédagogique, en mobilisant des méthodes diverses, les doctorant.e.s réaliseront une analyse combinant plusieurs approches :
• Contextuelle : Recensement des objectifs communaux, recherche et analyse des éléments réglementaires, approche socio-démographique et analyse du contexte immobilier ;
• Structurelle : Inscription de la commune dans le contexte paysager élargi, recensement des composantes physiques (topographie, structures et continuités végétales, etc.), analyse morphologique du tissu urbain et de l’ensemble de ses strates historiques, vocabulaire et identité architectural, etc. ;
• Fonctionnelle : analyse des déplacements tous modes (véhicules motorisés, transports collectifs, modes doux), inscription du site dans le schéma viaire, identification des (dis)continuités douces, offre en stationnement, localisation des polarités (équipements, services, commerces, etc.) et analyse in situ des usages actuels. Recensement des réseaux et analyse du fonctionnement des eaux pluviales ;
• Sensorielle : Analyse sensible des espaces de la commune, apport esthétique des trames végétales, définition des ambiances. Définition d’une séquence paysage et d’ambiance.
Les outils mobilisés pour réalisées cette analyse seront : le dessin, la pphotographie, l'écriture
Une soirée de restitution avec des intervenants extérieurs (membres du réseau, chercheurs invités, acteurs professionnels) viendra ponctuer ce premier temps. Elle permettra de venir nourrir le débat et apportera la controverse nécessaire à la préparation de la seconde journée de la résidence.

Une deuxième journée, aura pour but d’identifier, de caractériser et de rendre visible, sur la base de l'analyse réalisée lors de la première journée des ressources, dans leurs natures et localisations, enjeux et objets, acteurs et organisations, pressions et reconnaissances qu’elles subissaient et subissent encore. Celles-ci seraient d’ordres :
• Matérielles, qu’elles soient endogènes ou exogènes ;
• Communautaires, telles que le tissu associatif, les réseaux d’entraide formel et/ou informel, la prise d’initiative habitante, etc;
• Ecologiques (eau, air, terre, espaces « naturels », gisements énergétiques renouvelables, etc.) ;
• Vernaculaires, (héritages patrimoniaux et paysagers, savoir-faire architecturaux ou encore agricoles, etc.).
Identifier, nommer, analyser, valoriser ou encore protéger de telles ressources revient à envisager de nouvelles formes de relations et d’actions que l’ensemble de la communauté pourra mettre en place localement et avec les territoires voisins.
Au cours de cette journée, les hypothèses identifiées seront mises au débat, amendées et modifiées au sein du groupe . Des scénarios seront discutés autour de cartographies, croquis, images références, etc.
Cela permettra de recueillir les appréciations de chacun et de retenir les orientations du projet.
Au terme de cette journée, l’equipe formalisera un scénario de synthèse définissant le cadre dans lequel le projet de la collectivité pourrait s’inscrire. Ce scénario sera présenté lors de la troisième journée de la résidence.

Troisième journée : restitution de la résidence aux élus et habitants.

L'équipe élaborera un temps de restitution avec les élus et habitant de la commune retenue
Il s'agira de :
- apprendre à restituer l'enquête à l'aide des matériaux produits lors de deux premières journées
- scénographier cette restitution dans l'espace dédié à la résidence ou dans une salle que la municipalité mettrait à disposition
- mener une restitution orale, favoriser les échanges, être capable d'argumenter et d'écouter les avis différents

Suite à la résidence, dans le cadre des rencontres 2021 du réseau ERPS, intitulées "Sol(s) en partage", les doctorant.e.s seront invité.e.s à venir restituer oralement leur travail ainsi que produire - éventuellement- un article de type scientifque dans le cadre de la publication liée aux rencontres 2021.

Déroulement

Un atelier hors les murs – sous forme de résidence- organisé en partenariat avec des acteurs locaux impliqués sur les questions architecturales, territoriales et paysagères permettra la production d’une connaissance et d’une vision partagée sur une commune, accompagnée d’hypothèses de projets, de problématiques soulevées par l’équipe en résidence. Un moment de dialogue entre équipe, DDT, l’équipe municipale et les habitants sera mis en place.

La résidence se déroulera sur 3 jours en Mai 2021

Périodicité

Annuelle Le module, proposé pour une durée de 3 ans autour de cette thématique de "la ressource", se déroulera en 2021, 2022 et 2023 et sur une période de 3 jours.

Durée et dates

18 h

Public

1ère année. 2ème année. 3ème année.

Doctorants en Lettres et Sciences Humaines mais sans exclusive.

Remarques

Ce module doctoral, proposé par l'ENSASE s'inscrit dans le cadre des activités du RST "Espace rural et projet spatial", habilité par le MCC sur la période 2021-2023. Au cœur du projet scientifique porté par les membres du réseau ERPS, on trouve un objectif commun de fond : renouveler les savoirs et des pratiques d’enseignement du projet dans les territoires ruraux, prenant en compte les transformations d’ordre spatial et sociétal qui ont marqué le processus d’urbanisation des trente dernières années, en France et dans la majorité des pays européens. Atteindre cet objectif nous a amené à engager un travail de nature critique sur les cadres de pensée dominants qui régissent les pratiques de projet et son enseignement, nous conduisant à opter pour les postures et actions suivantes : – traiter de l’espace rural dans une perspective de transformation à l’échelle territoriale, en inscrivant ses dynamiques dans une logique de complémentarité avec la ville et les enjeux urbains ; – aborder le projet architectural, territorial et de paysage en y intégrant l’interdisciplinarité des savoirs propre à éclairer la complexité du statut de la ruralité contemporaine ; – prendre en compte la diversité des enjeux propres aux transitions agro-écologiques, énergétiques, sociales et économiques, comme pré-requis à l’élaboration du projet spatial ; – engager un travail de co-construction avec les acteurs du territoire et optimiser le travail sur le terrain au travers d’ateliers pédagogiques « hors les murs » et transdisciplinaires ; – promouvoir le rôle social de l’architecte praticien et l’émergence de nouvelles formes de pratiques professionnelles ; – produire des connaissances à partir de « recherche en situation de projet » ; – construire une dynamique de formation de niveau doctoral en mettant en place une plateforme d’enseignement inter-établissements décentralisée. Depuis 2015, le réseau ERPS a mis en place un nouveau dispositif pédagogique pour accompagner les doctorants dans leurs travaux de thèse et favoriser l’amorce de vocations dans ce domaine, par la conduite de séminaires : la plateforme doctorale inter-établissement ERPS. En termes d’objectifs pédagogiques, il s’agit de transmettre des connaissances pluridisciplinaires, permettant aux doctorants et étudiants participants de construire des compétences spécifiques à la pratique de recherche et de s’approprier la diversité des langages et des registres de l’action.

 

Détail des dates

PACT 64

A préciser ultérieurement
Peak mem: 1255kB
Exec time: 0.04182s
Included files #: 65
/tmp/Pluf_L10n-1a8a2bc943034fac4dba0e8f98c69cdb.phps
/tmp/Pluf_Template-f48344325d55ffdae67e249079dacc7b.phps
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Boolean.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Date.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Datetime.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Email.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Foreignkey.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Integer.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Manytomany.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Password.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Sequence.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Text.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/Field/Varchar.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/DB/PostgreSQL.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Dispatcher.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/HTTP.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/HTTP/Request.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/HTTP/Response.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/HTTP/URL.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Message.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Middleware/Csrf.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Middleware/Debug.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Middleware/Session.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Middleware/Translation.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Model.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/SQL.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Session.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Shortcuts.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Signal.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Compiler.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Context.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Context/Request.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/ContextVars.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/SafeString.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag/APerm.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag/MediaUrl.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag/Messages.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag/RmediaUrl.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag/Rurl.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Template/Tag/Url.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/Translation.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/User.php
/var/www/sdoc-2009/pluf/Pluf/relations.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Config.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Cours.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Doctorant.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Evaluation.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Formation.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/FormationDspt.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/FormationPact.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Module.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Utilisateur.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Validation.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Models/Voeu.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Utils.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/Views/Public.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/conf/sdoc.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/conf/urls.php
/var/www/sdoc-2009/src/Sdoc/relations.php
/var/www/sdoc-2009/www/index.php
DB query #: 7

SELECT config."id" AS "id", config."cle" AS "cle", config."valeur" AS "valeur" FROM config 
WHERE  (cle='session') 
SELECT config."id" AS "id", config."cle" AS "cle", config."valeur" AS "valeur" FROM config 
WHERE  (cle='session') 
SELECT config."id" AS "id", config."cle" AS "cle", config."valeur" AS "valeur" FROM config 
WHERE  (cle='session') 
SELECT * FROM formations WHERE id=3639
SELECT modules."id" AS "id", modules."ref" AS "ref", modules."formation" AS "formation", modules."num_in_formation" AS "num_in_formation", modules."date" AS "date", modules."complement_intitule" AS "complement_intitule", modules."ouvert" AS "ouvert", modules."appreciation_voeu" AS "appreciation_voeu", modules."propose" AS "propose", modules."auto_validation" AS "auto_validation" FROM modules 
WHERE  ("formation"=3639) 
SELECT utilisateur."id" AS "id", utilisateur."user" AS "user", utilisateur."etablissement" AS "etablissement" FROM utilisateur  LEFT JOIN sdoc_models_formation_sdoc_models_utilisateur_assoc ON "sdoc_models_utilisateur_id" = utilisateur.id
WHERE "sdoc_models_formation_id"=3639
SELECT * FROM users WHERE id=3208